Une Homéopathie Contemporaine

La Loi de similitude - La Loi de désintoxination

La Loi de Similitude de Samuel HAHNEMANN est la suivante: toute substance susceptible, par expérience, de provoquer chez un sujet soi-disant sain une série de symptômes est capable cliniquement, une fois diluée et dynamisée, de guérir ou au moins d'améliorer, un sujet malade présentant les mêmes symptômes.

La Loi de Désintoxination est la suivante: toute substance susceptible, par expérience, de provoquer chez un sujet soi-disant sain une série de symptômes est capable cliniquement, une fois diluée et dynamisée, de guérir ou d'améliorer ce même sujet.

Nous vous souhaitons bonne navigation sur ce site et nous restons à votre écoute pour tout renseignement.

I. LE CHOIX DES REMÈDES

Proposer à l'organisme toutes les dilutions homéopathiques possibles des véritables toxiques qui sont à l'origine des pathologies subies par nos contemporains. Pour le choix des remèdes, il faut prendre en compte le passé de l'individu, les signes cliniques présentés et effectuer les tests qui permettent d'affiner le choix des remèdes.

Le but est de faire baisser le taux des dilutions des toxiques incriminés.

II. LA RÉPÉTITION DES PRISES ÉTALÉES DANS LE TEMPS

Le second principe de la DSTH est la répétition des prises étalées dans le temps.

  1. En pratique, il faut passer, au bon moment, les dilutions homéopathiques étapes, les unes après les autres; par exemple, une dose tous les 3 à 6 jours. Il s'agit de la solution séquentielle de la désintoxin-homéopathie employant la voie buccale (d'abord une dose en 30CH, en 23, en 18, en 15, en 12, et enfin en 9).
  2. La voie cutanée directe consiste à appliquer quelques gouttes directement sur la peau, comme dans le cas de l'utilisation des gouttes d'huiles essentielles sur les poignets ou les avant-bras.
  3. La voie cutanée indirecte passe par l'intermédiaire d'un petit sac en plastique, anallergique et le plus imperméable possible afin de ne pas perdre trop rapidement le remède homéopathique ainsi enfermé.